Wikimedia Quarto/2/Fr-3

From the Wikimedia Foundation
< Wikimedia Quarto‎ | 2
Revision as of 21:08, 28 August 2008 by MBisanz (talk | contribs)

Jump to: navigation, search

Bienvenue
Bienvenue

Fondateur
Fondateur

Rapports
Rapports

Projets
Projets

Entretien
Entretien

Presse
Presse

International
International

Notes finales
Notes finales



Rapports trimestriels



Persian astrolabe

Administration

Où puis-je trouver plus d'informations sur la fondation ?

L'activité de la fondation est principalement rendue publique à l'aide de cette lettre trimestrielle, ainsi que grâce à la liste de diffusion. Il est aussi possible de se renseigner sur le site Meta-wiki et sur le site web de la fondation. Ce dernier était à ses débuts en fort développement ; la plupart des pages le composant ayant été traduites en dix langues. Il mutualise le travail de 38 éditeurs d'origines linguistiques variées et est actuellement plutôt en sommeil.

Comment communique le conseil d'administration ?

Dominoes sml.JPG
Les activités du conseil d'administration sont enregistrées sur le Meta-wiki de Wikimédia ([1]), et sur le site de la fondation ([2]). Les membres dialoguent par e-mail ; grâce aussi à la liste de diffusion qui est ouverte à tous, et dont les archives sont publiques. Les membres de la fondation sont fréquement connectés sur le canal IRC #Wikimedia sur freenode.

Vous pouvez prendre contact par e-mail à cette adresse : board(at)wikimedia.org pour tout demande. Cette adresse n'est plus une adresse privée, tout e-mail lui parvenant est redirigé vers un système de suivi, OTRS ([3]), et peut être traité soit par un membre du conseil d'administration, soit par un éditeur de confiance. Le système OTRS gère également l'adresse de contact pour obtenir des informations sur l'association locale allemande, ainsi que l'adresse permettant d'effectuer des requêtes sur les listes d'information en anglais et en allemand.

Enfin, Jimbo, Angela, et Anthere, intrépides explorateurs, ont chacun désormais leur blog. Celui d'Angela ([4] - en anglais) est le plus riche en informations à propos de Wikipédia. N'hésitez pas à le lire, si vous désirez en savoir plus sur les fonctionnalités récentes de wikipédia ou sur tout sujet en rapport avec wikisearch ; Jimbo ([5] - également en anglais) a saisi l'occasion pour parler de logiciel libre, tandis qu'Anthere ([6] en français) a décidé d'utiliser son blog pour s'exprimer à titre personnel et s'est concentrée sur les moyens d'augmenter la visibilité des projets Wikimedia dans le monde francophone (dans l'espoir en particulier de rayonner jusqu'en Afrique où le français est largement utilisé).


Le conseil enregistre-t-il ou publie-t-il des informations sur ses activités quelque part ?</br >

Il y a eu de nombreuses réunions entre membres du conseil l'automne dernier.

Le conseil a également eu quelques occasions de se réunir en chair et en os : à Rotterdam en novembre, le lendemain de la rencontre des wikipédiens ; et à New York, avant la réunion OSI. De nombreux sujets ont été abordés, dont : des projets pour les prochaines réunions, si la Fondation Wikipedia devrait ou non s'impliquer dans des soutiens politiques, comment les associations locales pourraient s'impliquer plus dans les activités de la fondation, ainsi que des discussions plus informelles à propos de ce que pourrait devenir le conseil dans le futur. Tous ces sujets se sont avérés plus faciles à traiter durant de vrais face-à-faces dans une chambre d'auberge de jeunesse plutôt que par IRC ou par mail.


La vie du conseil

Michael et Tim n'ont pas été très actifs ce trimestre, bien que Michael ait apporté son aide pour les aspects financiers après les dernières levées de fonds.

Les derniers mois ont été très chargés pour Angela, Jimbo et Anthere, avec beaucoup de réunions wikipédiennes (voir le compte-rendu sur les réunions) ainsi que des interviews avec des journaux, des sites web et des stations de radio pour tous les membres du conseil. Wikipédia commence à devenir bien connu, et notre projet suscite beaucoup d'intérêt.

Jimbo et Angela ont passé deux semaines à la BBC (voir le compte-rendu spécial à ce propos) tandis qu'Anthere déménageait dans une nouvelle maison, spacieuse et munie d'un jardin mais dépourvue de téléphone et d'accès à internet pendant de longues semaines. Anthere a pu rester en contact et poursuivre son activité grâce à sa connexion internet professionnelle et des visites occasionnelles au laboratoire d'informatique de l'université locale, mais n'a pu trouver de temps pour satisfaire sa dépendance avérée à Wikipédia en tant qu'éditrice ni accéder à IRC.

Anthere a apprécié le soutien qu'elle a reçu durant ses vacances forcées, et suggère à tous les wikiholiques d'utiliser le [7] qui lui a été transmis par courrier postal par Ryo et notafish.


Comment puis-je devenir membre de la Fondation ?

Plusieurs décisions ont été prises, en rapport avec les conditions d'adhésion ([8]). L'opinion du conseil sur la qualité de membre a changé, après réflexion et suite à des discussions avec des contributeurs.

Il avait été initialement imaginé que l'essentiel des entrées d'argent permettant de soutenir le projet proviendraient des cotisations payées par les adhérents, ce qui avait conduit à fixer un montant relativement élevé pour ces cotisations (environ 100 USD, soit près de 80 EUR). Cependant, quelques membres du conseil et de nombreux contributeurs n'étaient pas favorables à une cotisation aussi élevée, et il devint rapidement clair que le financement de la fondation pourrait aussi provenir d'autres sources. Des débats supplémentaires ont conduit à fixer le montant de la cotisation à 36 USD (tarif pour les non-éditeurs) et à 12 dollars (tarif réduit).

De plus, des discussions ultérieures avec Jamesday et Kate ont eu pour résultat de changer le mode d'adhésion : au lieu d'être automatique pour les contributeurs, il devient basé sur une procédure de volontariat déclaré.

Un système automatisé de gestion des adhésions va voir son développement supervisé par Tim Starling dans les prochaines semaines.


Les développeurs sont-ils actuellement payés ?

En juillet 2004, les développeurs de Wikimedia ont été sondés à propos de la faisabilité d'un système d'incitation pour les tâches de développement, conduisant le conseil à tester un système de paiement et de récompenses pour les développeurs qui choisissent de travailler sur une tâche particulière. Nous avons suggéré d'en faire l'expérience pendant quatre mois avant de revenir au système actuel et de faire une évaluation.

Lors des trois derniers mois, le conseil a proposé une tâche, relative au développement d'un système de gestion des adhésions (cette tâche est à accomplire dans l'intérêt de la Fondation elle-même, donc peu susceptible d'être soumise à controverse). Plus de deux mois après cette proposition, Tim Starling fit une offre, qui a été acceptée fin novembre. Cette fonctionnalité sera développée moyennant une certaine somme d'argent, d'ici la fin 2004 ou début 2005.

Le conseil n'a pas fait d'autres propositions ; une suggestion a été faite par un développeur, mais n'a pas été prise en compte.

Ceci suggère que la perspective d'être payé à la tâche n'est pas fortement motivante pour les membres de notre équipe de développement. Des détails à propos de cette expérience sont disponibles sur [9]. Tous les contributeurs de Wikimedia seront invités à participer à l'évaluation lorsque l'expérience sera terminée.

Pour en savoir plus sur ce sujet, lire également la lettre du fondateur.


Que se passe-t-il avec les noms de domaines ?

Jason possède la liste complète des noms de domaines ([10]) actuellement enregistrés au nom de la FOndation. Quelques noms de domaines à l'extérieur des États-Unis sont détenus par des tiers ; par exemple, GerardM s'occupe d'un petit nombre de noms de domaines en .nl. Le nom de domaine français www.wikipedia.fr a été acheté par un cybersquatteur à l'automne 2004. Les wikipédiens français ont décidé de ne rien faire dans la mesure où le propriétaire actuel du nom de domaine redirige courtoisement ses visiteurs vers la Wikipédia francophone. Toutefois, le nom de domaine russe www.wikipedia.ru est malheureusement squatté par quelqu'un qui s'en sert pour faire du profit.

Durant le prochain trimestre, des décisions vont être prises pour déterminer quels noms de domaines seront achetés. De nombreux contributeurs aimeraient que les noms de domaines pour chaque projet soient achetés dans leur pays ; cependant, le coût d'achat d'autant de noms est trop élevé pour que cette solution soit pérenne. Nous espérons que le dépôt de marques que nous réalisons actuellement dans divers pays contribuera à simplifier ce problème.


Les projets Wikimedia et la protection de la vie privée

Comme cela a été demandé par de nombreux contributeurs, un état des lieux de la politique de Wikimedia en matière de protection de la vie privée est en cours de réalisation et devrait être achevé et traduit dans le courant du premier trimestre 2005. N'hésitez pas à apporter vos commentaires ([11]).


Associations locales

Anthere s'est impliquée dans la création de l'association française, Wikimédia France (voir le compte-rendu spécifique à ce sujet) et fait maintenant partie de son conseil d'administration. Deux associations locales existent aujourd'hui, possédant des statuts juridiques très différents, ce qui montre à quel point les choix peuvent varier d'une association à une autre. L'association française constitue un représentant légal de la Fondation Wikimedia en France. Les associations française et allemande ont en commmun leur fondement géographique, plutôt que basé sur une communauté linguistique (toutefois, les deux ont pour ambition d'étendre leurs activités au-delà des frontières de leurs pays respectifs).

De nombreux autres projets ont été débattus à propos de la création d'associations locales durant les derniers mois, dont notamment les wikipédias néerlandaise et italienne. Quelques contributeurs se sont montré intéressés par la création d'associations basées sur une langue plutôt que sur un pays, voire même par la constitution d'une association européenne.


La Fondation Wikimedia et l'engagement politique

Au cours de l'automne, des débats ont eu lieu à propos de l'engagement politique de la fondation et de sa branche locale en France. Le conseil voudrait souligner qu'il ne souhaite pas que la fondation soutienne un engagement politique d'une manière générale, et ceci d'autant moins si cet engagement ne concerne pas directement nos activités. Toute action, telle que la signature d'une pétition, devrait être soigneusement étudiée et n'être accomplie qu'en disposant d'un véritable appui au sein de la communauté.


Le futur du conseil

Dans le même temps, le conseil s'est posé la question à la fois de la participation des conseils d'administration des associations locales et de son propre futur. En ce qui concerne les associations locales, le conseil est ouvert à toute discussion ou proposition émanant des membres eux-mêmes de ces associations locales. Merci de vous montrer réactifs à ce sujet.

En ce qui concerne le conseil lui-même, Anthere, Angela et Jimbo s'accordent pour dire que la situation actuelle est difficilement tenable. L'activité du conseil est essentiellement prise en charge par trois personnes, et nécessite une implication forte de la part d'autres wikipédiens pour pouvoir être menée à bien. Il a été suggéré que le nombre de membres du conseil, ou au moins le nombre de membres actifs de la fondation augmente.  


Berlin meeting


Collaboration

Angela et Jimbo à la BBC
Courant novembre 2004, Angela et Jimbo ont travaillé à la BBC à Londres pendant 2 semaines. Ce fut un temps agréable et fructueux pour tous ; et ils ont été invités à revenir. Certains employés de la BBC se sont joints à la conférence de Londres. Angela décrit son expérience dans les notes finales (cf. p. 8) .


Lost Oasis et hébergement
Wikimédia a reçu une offre d'hébergement en France, de la part de Lost Oasis. Trois serveurs cache ont été récemment installés chez eux. Il y eu d'autres offres similaires, en particulier en prévision du premier cyclone qui frappa la Floride en août 2004.


Le DVD de Mandrakesoft
Nous avons été désappointés d'apprendre que la publication d'un DVD des wikipédias en langue anglaise et française, jointe à la prochaine distribution Mandrake Linux, a été reportée.

Le travail intensif effectué pour préciser les licenses associées aux illustrations, a cependant véritablement amélioré la qualité des wikipédias. Vous aussi, participez à cet effort.  

Communauté

Communauté Wikipédia Berlin

Les dernières rencontres

  • Réunion à Tokyo le 8 novembre et à Nagoya le 10 novembre.
  • Rencontre en novembre à Berlin (rapport )
  • Rencontre en novembre à Rotterdam (rapport et photographies)
  • Réunion à Bolzano le 27 novembre (italien et allemand). Voir les notes internationales.
  • Rencontre en novembre à Londres.
  • Rencontre à New York le 12 décembre (rapport et photographies)
  • Réunion de Taïpeh (4 décembre) . Voir les notes internationales.
  • Rencontre de Pékin ([12])
  • Rencontre de décembre à Berlin. ([13]]) . Voir les notes internationales.

Wikimania 2005 : la première conférence internationale Wikimedia sera l'occasion de réunir les participants de tous les projets Wikimédia du 4 au 8 août 2005. Voir les notes internationales pour plus d'informations.  

Finances

Monopoly

Daniel Mayer est le responsable financier de la fondation, et travaille sous le contrôle de Michael Davis. Il est chargé d'établir le budget prévisionnel et d'équilibrer les comptes.

Dons et levée de fonds

Une levée de fonds d'une durée de 2 semaines, a permis en septembre 2004 de récolter 60 000 USD, dépassant légèrement l'objectif de 50 000 USD. A peu près 10% de ces contributions ont été adressées directement par la version allemande. Ces fonds ont garanti la survie du projet.

De janvier à août, 200 USD ont donc été en moyenne versés par jour.

Si l'accroissement des besoins en matériel et bande passante perdurent, cette somme sera investie en l'espace de quatre mois. La prochaine levée de fonds est prévue pour le début février 2005. Une réunion ouverte à tous est prévue auparavant, afin de discuter des éventuelles méthodes permettant de soutenir durablement cette croissance (fin janvier 2005).

Le budget approuvé pour le dernier trimestre 2004 (qui est généreux, l'ensemble des dépenses pour le trimestre a à peine dépassé 50.000 USD ; merci aux aimables donateurs) est disponible ici.

Le budget prévisionnel pour le prochain trimestre, incluant les dons inutilisés de la dernière levée de fonds, sera disponible en janvier.

Liens

  

Dons
Subventions

Nous avons obtenu dernièrement une subvention inattendue, lorsque la Beck Foundation nous a informés de son souhait de soutenir financièrement un projet Wikijunior. Ils souhaiteraient donner à Wikimedia une subvention de 10.000 USD pour créer des articles dans un style encyclopédique mais abrégé afin de réaliser des livres destinés aux enfants sur certains sujets précis. Le projet actuel est de créer du contenu pour des livres de 48 pages sur la géographie, les animaux et l'astronomie. Voir Wikijunior et le projet Wikibooks associé pour plus de détails, ainsi que le rapport sur ce projet dans cette lettre.

En janvier 2005, la Lounsbery Foundation nous a donné 40.000 USD. Cette subvention a été accordée avec les trois destinations suivantes pour son utilisation 1) pour couvrir les frais quotidiens, 2) pour nous permettre de lancer le nouveau projet Wikispecies, et 3) pour continuer à améliorer nos projets existants.

Tous nos remerciements pour les fonds accordés par ces deux fondations.

Une réunion importante avec l'Open Society Institute Information Project a également eu lieu à New York en décembre. Ils ont invité le conseil d'administration de Wikimedia à se joindre à eux lors de leur conseil d'administration annuel, et se sont montrés intéressés pour aider Wikipedia à se développer into key languages et dans les pays en voie de développement. Rien de précis n'a été décidé, mais l'idée de créer des projets spécifiques pour développer de meilleurs contenus en arabe ou pour augmenter le nombre de contributeurs des pays africains serait particulièrement bien accueillie.  

Développement technique
Développement technique

James Day est l'auteur de la plus grande partie du rapport ci-dessous ; la partie sur les machine installées à Paris est due pour l'essentiel à David Monniaux
Des renseignements sur nos serveurs sont disponibles à tout moment sur la page Wikimedia servers . Le travail des développeurs comprend deux activités principales : la maintenance des serveurs et le développement du logiciel MediaWiki, qui sert aussi à de nombreuses applications en dehors de Wikimedia. Les noms de la plupart des développeurs figurent ici (certains ont choisi de ne pas y figurer). Ils peuvent être soutenus par un mot de remerciement, ou une contribution financière. Merci !
Jusqu'à aujourd'hui, tous les développeurs sont bénévoles ; cela pourrait changer à l'avenir pour faire face à notre incroyable croissance.

Installation de caches Squid en France

Le cluster en région parisienne.
Nos serveurs sont les trois du milieu:
(de haut en bas: bleuenn, chloe, ennael.)


Le 18 décembre 2004, 3 serveurs qui nous ont été offerts ont été installés chez un hébergeur mutualisé en France à Aubervilliers, dans la banlieue de Paris. Ils se nomment bleuenn, chloe, ennael comme souhaité par leur donateur. Pour les techniciens, ces machines sont des serveurs HP sa1100 1U, comprenant chacun 640 Mo de RAM, un disque dur ATA de 20 Go, et un processeur Celeron à 600 MHz.

Ces machines serviront de caches de pages avec le logiciel Squid. Elles permettront de tester la possibilité d'ajouter de tels proxies plus proches des utilisateurs afin de réduire les temps de réponse. Normalement, un utilisateur en France disposant d'une connection à internet par DSL peut se connecter à ces machines avec un temps de latence de 30 ms, contre environ 140 pour atteindre les serveur principaux de Wikimedia en Floride. L'idée est de faire passer les utilisateurs par ces caches Squid, pour réduire d'un dixième de seconde l'accès aux données multimédia pour tous les utilisateurs, et l'accès aux pages web pour les utilisateurs anonymes. Les utilisateurs identifiés en bénéficieront dans une moindre mesure, puisque les pages web sont générées sur-mesure dans leur cas et qu'ils ne pourront profiter de celles, génériques, qui ont été mises en cache pour les autres utilisateurs. Quand une page n'est pas dans le cache Squid, ou quand elle n'y est pas pour le bon utilisateur, les serveurs web Apache prennent un temps qui va en général de deux dixièmes de seconde à trois secondes, plus le temps d'accès à la base de données, pour générer la page. Le temps d'accès à la base est de l'ordre d'un vingtième de seconde pour une requête simple, mais peut prendre plusieurs secondes pour une catégorie, et même de l'ordre de 100 secondes pour une grosse liste de suivi.

Le data center Telecity

Début janvier, les serveurs Squid ont été activés et une période d'expériementation a commencé. Depuis le 31 janvier, les machines servent de cache pour les pages en anglais et en français et les contenus multimédia pour la Belgique, la France, le Luxembourg, le Royaume-Uni et la Suisse. Le système est encore quelque peu en phase expérimentale, et on pense encore pouvoir améliorer ses performances avec un peu de mise au point. L'installation d'autres groupes de serveurs de cache dans d'autres pays est envisagé.

Installation de serveurs supplémentaires en Floride

À la mi-octobre, deux serveurs biprocesseurs Opteron, avec six disques en RAID 0 et 4 Go de RAM et cinq machines à 3 GHz avec 1 Go de RAM ont été commandés, les premiers devant faire office de serveurs esclaves pour la base de données, les autres de serveurs web Apache. La livraison a été retardée en raison de problèmes de compatibilité que le fournisseur a dû résoudre. Cela nous a causé entretemps des problèmes de performances du côté des bases de données, ce qui a obligé à désactiver par moment la fonction de recherche, ce jusque début décembre.

En novembre 2004, cinq serveurs Web, dont quatre avec beaucoup de RAM (mémoire vive) utilisés pour les caches Memcached ou Squid ont eu des pannes, ce qui a parfois rendu les wikis très lents.

Cinq serveurs à 3 GHz avec 3 Go de RAM ont été commandés début décembre. Quatre d'entre eux remplaceront les machines défectueuses pour Memcached et Squid jusqu'à leur réparation. L'autre avec des disques SATA en RAID 0 permettra de tester à quelle charge de tels serveurs de base de données bon marché peuvent faire face. Au besoin, il pourrait aussi faire office de serveur de base de données esclave de secours, en faisant aussi tourner un serveur Apache. Ces machines seront aussi équipées d'une carte, d'un coût de 60 dollars, permettant de démarrer et d'arrêter le serveur à distance et de surveiller son état. Nous avons pris cette option pour cette commande, pour pouvoir comparer l'efficacité de cette solution matérielle à celle de techniques de surveillance plus limitées. Ce contrôle à distance devrait réduire le besoin d'interventions sur le site d'hébergement des serveurs, interventions qui peuvent entraîner des coûts et des retards.

Nous avons aussi commandé un serveur de base de données maître, pour répartir nos serveurs de base de données en deux jeux d'un maître et deux esclaves, en répartissant la charge à peu près à égalité sur ces deux jeux. Cinq serveurs Apache supplémentaires sont aussi prévus vers la fin du premier trimestre. Cette commande coûtera ce qui reste des 50 000 dollars de la dernière collecte de fonds. Le découpage de la base de données devrait diviser par deux le nombre d'écritures à effectuer de part et d'autre, laissant plus de temps pour les lectures répondant aux requêtes des utilisateurs. Il est prévu d'y procéder dans environ trois mois, après que le nouveau serveur maître aura démontré sa fiabilité en étant utilisé pendant plusieurs mois comme serveur esclave.

Accroissement du trafic et du nombre de connection

Au troisième trimestre, le trafic est passé d'une moyenne de 400 à 500 requêtes par seconde (r./s.) à une moyenne d'environ 800 r./s. . Au début du quatrième trimestre, il s'est encore accru, dépassant souvent 900, pour atteindre 1 000 ou 1 100 r./s. aux heures de pointe. Il s'est ensuite stabilisé autour de 900 r./s. avec une croissance lente, faute de matériel capable de faire face à des niveaux plus élevés et pour cause de découragement de certains utilisateurs, lassés de temps de réponse trop longs. ([14]). L'utilisation de la bande passante est passé durant le trimestre d'environ 32 à 43 mégabits par seconde (Mb./s). La pointe quotitienne se situe généralement entre 65 et 75 Mb./s. et dépasse parfois brièvement les 100 Mb./s. sur une seule connection ethernet sortante. Des doubles connexions à 100 Mb./s. ont été temporairement mises en place et une connexion à 1 gigabit par seconde par fibre optique est prévue sur le site en Floride, le matériel requis a été commandé.  

Projets

Ballon2.jpg

Wikimedia compte neuf projets actifs :

  • Wikipedia (Encyclopédie)
  • Wiktionary (Dictionnaire et thésaurus)
  • Wikiquote (Répertoire de citations)
  • Wikibooks (Livres et manuels libres)
  • Wikisource (Documents libres)
  • Meta (Coordination du projet Wikimedia)
  • Wikicommons (Banque de donnée de ressources partagées) - lancé en septembre
  • Wikispecies (Répertoire du vivant) - lancé en septembre
  • Wikinews (Service d'actualités libres) - lancé en novembre, version francophone en janvier

Memorial Wiki est actuellement exclusivement constitué d'un mémorial du 11/09/2001 de deux-cent pages et ne constitue pas un projet en tant que tel.

Directives pour les nouveaux projets

Du fait de la multiplication des nouveaux projets et de la controverse sur la création de wikispecies, une procédure pour le lancement de nouveaux projets a été mise en place. Wikinews a été le premier projet à suivre cette procédure, qui exige entre autre une description exhaustive du projet (et de ses traductions dans diverses langues), une première approbation par vote de la communauté et une seconde par le Bureau de la Fondation Wikimedia.  

Relations publiques

Jimmy Wales à Rotterdam

Il y a eu quelques événements majeurs cet automne : la sortie du communiqué de presse au sujet du millionnième article qui a été repris de par le monde dans plus de dix langues ; le communiqué de presse concernant la sortie du cédérom allemand Directmedia qui a été largement diffusé en Allemagne, et le lancement de Wikinews qui a été largement rapporté par les journalistes et bloggueurs dans plusieurs langues (voir In the Media, page 7).

Ce trimestre, l'on a pu noter que les plus grosses Wikipédias outre la version anglaise commençaient à avoir une couverture médiatique importante. Par exemple, la Wikipédia francophone a été le sujet de plusieurs articles très intéressants, en particulier celui de « Libération » ([15]), ainsi qu'un brûlot très critique de la part de « Charlie Hebdo » (fac-similé de l'article). Le 27 novembre, Anthere a répondu à une entrevue radiodiffusée sur BFM (voir le compte rendu). Une autre entrevue radiodiffusée donnée par Yann sur France Info en janvier.

Pour des extraits d'articles concernant les Wikipédias, voir In the Media, page 6.

Angela Beesley

Angela a également participé à une entrevue radiodiffusée sur BBC Radio4. Elle rapporte :

Le 17 novembre, j'ai accordé ma première entrevue radiodiffusée pour Wikipédia. C'était pour l'émission de la BBC Radio 4 You and Yours.

Je n'ai pas vraiment réalisé ce que j'allais vivre lorsque j'ai tout d'abord accepté, mais ce fut finalement moins terrifiant que ce que j'avais imaginé. L'entrevue a été enregistrée au studio de la BBC Suffolk, à Ipswich, alors que celui d'Essex, plus près de chez moi, était complet et inutilisable à ce moment-là. À mon arrivée, j'ai été invitée à attendre dans la « salle verte » qui n'était pas aussi impressionnante que son nom le laissait penser : c'était une pièce comprenant quelques canapés, de l'eau et une collection de coupures de presse à propos du studio Suffolk de la BBC. Peu avant de débuter l'enregistrement, j'ai été conduite dans un petit studio où l'on m'a donné un casque par lequel je pourrai écouter le programme, mais également ententre les questions du rédacteur de Manchester. J'ai été laissée seule dans le studio durant tout l'enregistrement.

Bamber Gascoigne a commencé par raconter brièvement l'histoire de l'encyclopédie, puis un enregistrement a été diffusé, mettant en scène une famille cherchant des faits dans une encyclopédie traditionnelle en comparant celle-ci avec l'utilisation de l'internet. Michael Schmidt, un professeur d'anglais à l'université de Manchester Institute of Science and Technology, raconta alors comment ses étudiants étaient prompts à utiliser l'ordinateur pour leurs recherches, délaissant les livres. La journaliste, Liz Barclay, m'a demandé d'expliquer le fonctionnement de Wikipédia et je lui ai dit de quelle manière le site était éditable par chaque visiteur, ainsi que la manière dont le vandalisme y était rapidement découvert et déjoué. Bamber était dans un studio à Londre et parlait à propos de son site HistoryWorld. Bamber et Michael ont tout deux estimé qu'il aurait été souhaitable que les articles de Wikipédia fussent arrêtés à un certain point en interdisant toute édition, mais j'ai suggéré que l'on pourrait, plutôt que de verrouiller définitivement un article, proposer une version stable qui pourrait être offerte au lecteur qui en ferait la demande, et laisser parallèlement l'article évoluer naturellement. Cette partie de l'entrevue arrivait au terme des vingt minutes accordées et Bamber a conclu en disant que « l'idée que les encyclopédies imprimées sont fiables est un non-sens ».

L'enregistrement du programme.


<< 3 >>

</div>