Communauté Wikimédia

Arminé Aghayan

Photo of Armine Aghayan
CC BY-SA 3.0, Victor Grigas

En septembre 2013, Arminé Aghayan, photographe amatrice, était sur le point de publier son premier ouvrage photo consacré aux sites historiques autour d’Erevan, en Arménie. Une annonce à la radio la fait changer d’avis.

Cette annonce était une publicité pour le concours photo Wiki Loves Monuments. Les participants téléversent leurs œuvres sur Wikimédia Commons, la médiathèque qui abrite la plupart des images et des vidéos utilisées sur Wikipédia, sous une licence libre. Un jury international sélectionne les meilleurs clichés.

Au lieu de publier ses photographies dans un livre, Aghayan décide de participer en envoyant plus de deux mille de ses photos. Elle rend ainsi ses images disponibles gratuitement sur Wikimédia Commons pour quiconque dispose d’une connexion Internet, partout dans le monde. Et ce n’est qu’un début.

Des milliers d’articles en seulement cinq ans

Depuis, Aghayan est l’une des plus prolifiques des contributrices aux projets de la Wikimedia Foundation, plus particulièrement à la Wikipédia en arménien. Elle a rédigé des milliers d’articles, dont plusieurs centaines au cours de ses neuf participations au défi #100WikiJours : à chacune d’entre elles, notre wikimédienne a créé une nouvelle page Wikipédia chaque jour, pendant cent jours d’affilée.

Plus récemment, Aghayan a contribué à réduire les angles morts du contenu de Wikipédia par son travail. Elle puise souvent son inspiration dans ses voyages.

Rendre compte des arts visuels arméniens

Aghayan est née à Vedi, à une trentaine de kilomètres d’Erevan, la capitale de l’Arménie. Enfant, elle était fascinée par les paysages qui l’entouraient. Cela l’a poussée à apprendre la photographie, qu’elle a continué à pratiquer à l’âge adulte.

Partager ses photos sur Wikimédia Commons permet à Aghayan de toucher un nouveau public. Une fois ses clichés sur le site, les contributeurs de Wikipédia se mettent à les intégrer dans les articles. Aghayan se dit alors qu’elle peut s’impliquer davantage qu’en versant des images. Elle commence à créer et enrichir des articles sur les statues, monuments et sites d’Arménie.

Un jour, Aghayan apprend qu’un ami Facebook a rédigé une page Wikipédia sur les monuments d’Erevan en utilisant ses photos. « Inspirée par cet article, j’ai créé une nouvelle page sur une statue inaugurée peu auparavant, en me servant du travail de mon ami comme modèle », se rappelle-t-elle. L’ébauche comporte de nombreux liens rouges – qui indiquent que la page liée n’existe pas encore –, alors Aghayan les crée aussi.

Ce simple article consacré à une unique sculpture à Erevan se transforme rapidement en un vaste projet d’écriture sur les arts visuels de son pays.

« En l’espace d’un an, avec un ami, nous sommes parvenus à traiter les statues et monuments, non seulement d’Erevan, mais de partout en Arménie », raconte Aghayan. Leur entreprise s’étend ensuite aux articles Wikipédia sur les sculpteurs, architectes et peintres arméniens. Aghayan a rencontré beaucoup d’entre eux en personne afin de les photographier et d’illustrer leur biographie.

Relever le défi #100WikiJours

Bientôt, Aghayan décide de participer au challenge #100WikiJours. « J’adore les défis… ils vous poussent à collaborer avec d’autres wikipédiens », dit-elle. Elle a terminé neuf de ces #100WikJours, créant à chaque fois cent articles Wikipédia en cent jours. À chaque participation, elle se concentre sur un thème donné.

Par exemple, lorsqu’elle rentre de la Wikimania 2016 – une conférence Wikimédia annuelle, qui s’était cette fois tenue en Lombardie –, elle décide de consacrer ses quatrièmes #100WikJours à des articles sur l’Italie. De même, en novembre dernier, elle termine son neuvième défi par un centième article sur le Canada, pays-hôte de la Wikimania 2017.

À d’autres occasions, Aghayan s’est concentrée sur des causes qui l’interpellent. En 2016 et 2017, elle se met à créer davantage de page consacrées à des femmes. « J’ai participé à des éditathons et autres projets en ligne pour écrire les biographies de ces femmes brillantes et courageuses dans ma langue maternelle », raconte-t-elle. Son cinquième #100WikiJours et #10WikiSemaines sont dévolus à la rédaction d’articles sur des personnalités féminines.

Au cours d’un autre défi, Aghayan rédige des articles sur les galeries, bibliothèques, archives et musées arméniens (ou GLAM), sans même connaître le projet GLAM-WIKI.

« J’ai écrit sur les musées, les galeries et les bibliothèques d’Arménie en ignorant tout de ce projet, raconte-t-elle. Après avoir créé des articles sur chaque musée du pays, j’ai commencé à travailler avec eux pour couvrir les œuvres qu’ils exposent. En ce moment, je collabore avec le Musée d’Histoire arménienne ».

Apprendre et enseigner chaque jour

En cinq ans passés à rédiger des milliers d’articles, Aghayan n’a pas compté ses heures pour aider la Wikipédia en arménien à grandir. Elle dit aimer divulguer ses connaissances aux autres tout en s’instruisant elle-même.

« [C’est] un sentiment génial d’apprendre à quelqu’un à modifier Wikipédia et de voir sa première contribution, explique-t-elle. J’ai la chance d’être wikiprof pour des artistes et des employés de musées arméniens. »

« En modifiant Wikipédia tous les jours, j’apprends et découvre de nouvelles choses, ajoute-t-elle. Quand je vois qu’un article que j’ai écrit ou une photo dont j’ai fait don à Commons est utilisée dans les médias ou partagée sur les réseaux sociaux, ça me remplit de joie… cela me pousse à contribuer encore plus et à aider le savoir libre à se diffuser. »

Crédits photo