Communauté Wikimédia

Felix Nartey

Le chaos de la Seconde Guerre mondiale a touché les quatre coins du monde, y compris la Côte-de-l’Or (qui correspond à l’actuel Ghana). En 1941, un officier britannique fonde l’Hôpital militaire 37 pour apporter des soins aux troupes basées à Accra, où était situé le quartier général du commandement militaire britannique pour l’Afrique de l’Ouest.

Un jour, Felix Nartey passe devant l’Hôpital militaire 37 et le prend en photo. Il tente ensuite de l’utiliser pour illustrer l’article Wikipédia de l’établissement, avant de se rendre compte que celui-ci n’existe pas. Ce soir-là, il crée une brève ébauche. Quelques semaines plus tard, Nartey s’aperçoit que deux autres wikipédiens y ont ajouté des informations.

C’est justement ce travail de collaboration et de partage qui fait que Nartey aime tant Wikipédia. Ensemble, les trois contributeurs ont créé une ressource informative sur l’hôpital qui n’existait pas jusque là.

« En tant que wikimédien, je cherche à mettre en ligne des contenus locaux sur mon pays et à montrer le patrimoine et la culture du Ghana à travers mes contributions, explique Nartey sur sa page d’utilisateur. Je crois qu’il faut des gens comme moi pour faire la différence. »

En effet, Félix a fait la différence, au point d’être nommé wikipédien de l’année en 2017.

La seule façon de marquer le monde où nous vivons est de toujours laisser derrière vous quelque chose qui vient de chez vous et de rendre à la société ce qu’elle vous a donné, quoi que cela veuille dire pour vous… C’est ce que j’ai l’impression de faire chaque fois que je contribue à Wikipédia. Et je pense que tout wikipédien ressent cette joie quand il constate la trace qu’il laisse.

Augmenter la quantité et la qualité des articles touchant à l’Afrique

L’Afrique est le deuxième continent en termes de taille et de population. Pourtant, il existe bien plus d’articles Wikipédia concernant l’Europe et l’Amérique du Nord. Les pages consacrées à l’histoire, la culture et les personnalités africaines sont souvent brèves et avares de détails. Nartey s’efforce de déterminer les causes de ce déséquilibre et cherche à pousser les néo-contributeurs de son pays à partager leurs connaissances.

« Au Ghana, à l’heure actuelle, les contributeurs aux projets Wikimédia appartiennent à une frange de spécialistes de la technologie, explique-t-il. Je voudrais sensibiliser les Ghanéens, établir des groupes durables de personnes autour de la contribution et améliorer les données relatives au Ghana sur les projets Wikimédia. »

Nartey estime que la faible participation des Ghanéens à Wikipédia s’explique en partie par la hausse du chômage dans le pays : les habitants sont moins enclins à donner de leur temps sans contrepartie. De plus, les connexions internet sont souvent capricieuses et coûteuses. « Les gens ont tendance à s’en passer ou à en faire le cadet de leurs soucis, ce qui affecte évidemment la contribution à Wikipédia », développe-t-il.

Inciter les Ghanéens à partager leur savoir

Nartey ne perd cependant pas courage. Adepte inconditionnel des outils et technologies open source, il travaille à élargir l’accès à Internet au Ghana. Le wikipédien mène différents projets où il souligne l’importance de la contribution à Wikipédia, comme des actions avec les institutions culturelles, le Wikipedia Education Program et la Bibliothèque Wikipédia. Nartey discute avec des étudiants, des acteurs culturels et d’autres wikipédiens pour encourager ses compatriotes à apporter leur pierre à la liberté de la connaissance.

L’information en soi ne sert à rien si elle n’est pas partagée avec le monde entier, dit-il. Et la seule façon d’y parvenir est au travers d’outils comme Wikipédia. Il faut faire comprendre cette idée aux gens et les encourager à contribuer. Il suffit de donner une petite impulsion, de dire à quelqu’un qu’il doit contribuer, parce que Wikipédia a déjà un fort retentissement.

Crédits photo